La vidéo à la demande en croissance de 30% en Belgique

Cet engouement pour la VOD a connu une explosion depuis 2005. C’est ce qu’il ressort jeudi de chiffres du rapport annuel pour l’Europe de l’IVF (International Video Federation) et relayés par la BEA, la fédération de l’industrie belge de la musique, de la vidéo et des jeux vidéo.

Les Belges se situent loin devant la moyenne des Anglais (3,9 euros), des Français (3,1 euros), des Néerlandais (1,3 euro) ou des Allemands (0,4 euro). Le marché le plus important en 2010 a cependant été le Royaume-Uni, avec un chiffre d’affaires de plus de 242 millions d’euros, devant la France (194 millions), l’Italie (95,4 millions), l’Espagne (62,9 millions) et la Belgique (45,8 millions). “La tendance est clairement à la hausse dans l’ensemble de l’Europe”, note la BEA.

Chez nous, la VOD connaît un véritable essor: les dépenses liées à ce contenu sont passées de 2,3 millions d’euros en 2005, à 35,2 millions en 2009 et 45,8 millions l’an dernier.

La BEA explique cette croissance “par le fait qu’aujourd’hui la consommation de films et de séries ne cesse de se diversifier. Le public souhaite pouvoir personnaliser son programme et y avoir accès à tout moment et sur différents types de supports”.