Suicide d’un responsable anti-corruption.... par 11 coups de couteau: vous avez dit douteux?

Ce sujet était vendredi le troisième plus commenté sur le portail géant sina.com tandis que Weibo, version chinoise de Twitter, a recueilli plus de 130.000 contributions sur cette affaire, opposées dans leur immense majorité à la thèse officielle.

Le corps sans vie de Xie Yexin, 46 ans, un responsable chargé de la lutte contre la corruption dans le comté de Gong An de la province du Hubei (centre), a été retrouvé mardi dans son bureau, a rapporté la presse. A côté de lui se trouvait un couteau au manche enveloppé d’un mouchoir en papier.

Selon l’autopsie, il a reçu 11 coups d’arme blanche, dont au moins un qui lui a sectionné la gorge et la trachée. Après deux jours d’enquête, la police a convoqué une conférence de presse pour annoncer que M. Xie s’était suicidé, même si rien dans son attitude ne pouvait laisser présager un tel geste.

La famille du responsable a immédiatement rejeté en bloc cette thèse.

Et les internautes, souvent railleurs, lui ont emboîté le pas, en saluant de façon ironique l’incroyable force de résistance de Xie Yexin, capable de s’infliger un hara-kiri à répétition. “Tout est possible en Chine. Quel pays miraculeux!”, a fait semblant de s’extasier Qiuzuochang, dans un message posté sur Weibo.