Mons: les préfabriqués sont prêts aux Ursulines

“ Tout s’est très bien passé ”, nous a expliqué, sur un ton enjoué, la directrice du secondaire, Mme Piette. “ Les 21 classes préfabriquées sont arrivées à temps. Au moment où je vous parle, il en reste quelques unes à assembler. Pour le reste, tout est sur pied, installé dans la cour de l’école. Ces classes sont prêtes pour accueillir les 300 élèves, au minimum, de 1ère année qui y prendront place dès mardi ”.

Quant à l’impact de l’incendie sur les inscriptions, il est inexistant selon la directrice.

“ Nous sommes complet! Nous ne pouvons plus accepter d’élève. La majeure partie des inscriptions avait d’ailleurs été enregistrée avant l’incendie. Et je vous le garantis, il y aura de la place pour tout le monde dans l’école. D’autre part, si départ d’élèves il y a, après la rentrée, ce sera suite à une question de résultat ou d’orientation, mais certainement pas à cause de l’incendie”, nous assure-t-elle.

La rentrée 2011, bien que tristement mémorable, aura donc été bonne (même si elle n’est pas terminée puisque certaines classes ne devaient reprendre les cours que vendredi ou mardi).

“ Le planning n’a pas été revu ou modifié à cause de l’incendie. Les choses ont suivi leur cours, nous avons travaillé comme à notre habitude, sans paniquer ”, ajoute Mme Piette.

Pas de panique donc, bien au contraire. “ Je peux vous dire qu’entre professeurs ici, lors de cette rentrée particulière, l’ambiance était des plus chaleureuses. L’union est un peu le mode de fonctionnement de cette école, mais dans ces circonstances précises, elle l’est d’autant plus ”.

Dimanche, le personnel sera occupé à aménager les 21 classes préfabriquées déposées par une imposante grue. “ On déménage les bancs. Tout sera prêt ”.