Mort après s'être masturbé 42 fois: le "fake" qui fait le tour du monde

RTL.be se pose quand même la (bonne) question: "Le plus interpellant dans cette affaire, c'est quand même qu'on se demande qui a compté les 42 prestations dont il est question..."

Effectivement. En fait... personne, puisque cette affaire est une pure invention du site brésilien G17, qui se décrit lui-même comme "une satire des sites d'infos"

En outre, Leplus, site apparenté au nouvel Obs, a interrogé des spécialistes qui ont expliqué... que c'était impossible: "Techniquement, après s’être masturbé, l’homme éjacule. A 16 ans, il est sans doute possible d’avoir une nouvelle érection de suite, mais plus on se masturbe, plus le temps de latence entre deux érections augmente. L’excitation devient de plus en plus difficile au fur et à mesure à cause de cette période réfractaire. Le maximum dont j’ai pu entendre parler, c’est 6-7 fois d’affilée !" dit la sexologue Catherine Solano.

En fait, une simple vérification de la source aurait permis à ces sites d'éviter de publier un fake: alors que les blogs qui reprennent l'info mentionnent que l'histoire est rapportée par un journal local, le seul site brésilien qui mentionne l'histoire est donc G17, ce site satirique qui travaille un peu comme le fait desinofrmations.com en France: reprendre des sujets dans le vent, et inventer des infos délirantes (exemple:La polémique sur l'orientation sexuelle soulevée par la Droite populaire relance le débat scientifique sur le caractère inné ou acquis de la connerie

Mais il suffit qu'un site supposé "sérieux" publie la nouvelle (comme 7sur7 en Belgique par exemple) pour que des tas de sites d'info reprennent l'info comme authentique...

Une affaire qui n'est pas sans rappeler celle de la coiffeuse russe qui avait violé son voleur: là, l'info était véridique... mais vieille de 2 ans quand elle a fait le buzz.