La journée sans slip: "Gaia se trompe de cible", selon les commerçants

Gaia insinue que ce sont les supermarchés qui imposent ces castrations, mais une fois de plus, elle se trompe de cible ”, estime Comeos, la fédération du commerce et des services en Belgique, dans un communiqué.

Selon Comeos, Gaia explique clairement dans ses spots radios pourquoi les hommes doivent être solidaires avec les porcelets. En Belgique, 5 millions de porcelets seraient castrés sans anesthésie chaque année pour éviter l’odeur de verrat. Gaia entend rallier un maximum de personnes à sa cause afin de “ convaincre les supermarchés et les éleveurs de tourner le dos à la castration sans anesthésie, et de recourir à la méthode indolore de la vaccination ”.

Comeos, la fédération du commerce et des services en Belgique, estime que Gaia se trompe de cible. “ En Belgique, les supermarchés n’assurent que dix-sept pour cent de la vente de viande de porc fraîche produite dans notre pays, ce ne sont donc pas eux qui déterminent quelles méthodes utiliser pour éliminer l’odeur de verrat. Aucun supermarché n’élève, n’abat, ne transforme ni ne castre de porcelets. Tout ceci se déroule à des stades antérieurs de la chaîne alimentaire ”, ajoute la fédération.

Si Gaia cherche un bouc émissaire, qu’elle s’en prenne donc aux premiers échelons de la chaîne plutôt qu’au commerçant ”, conclut Comeos.