Son mari la battait et lui lançait des tasses d’eau chaude depuis... 57 ans

Un médecin urgentiste a volé au secours d’une octogénaire arrivée, dans la nuit de jeudi à vendredi, aux urgences de l’hôpital de la Tourelle à Verviers. L’octogénaire prétendait qu’elle était tombée dans les escaliers. Mais voilà, le médecin a constaté que les ecchymoses sur son visage et sur son corps ne corroboraient pas une chute anodine dans les escaliers.

La victime avait des coups récents sur les deux côtés du visage mais aussi des traces de maintien aux bras et des coups plus anciens sur le corps.

Le mari, qui a été relâché depuis sous conditions strictes, parle d’Alzeimer et de quelques gifles de temps en temps. “ Pourquoi l’aurai-je poussée dans les escaliers pour la tuer? Elle ne va pas très bien, il suffit d’attendre un an ou deux. ”.

La version de la victime, elle, est bien différente.

Après 57 ans de mariage, Léonie a enfin osé briser le silence. Elle a ajouté qu’avant de se marier, dans le milieu des années 50, René était très gentil. Mais après le mariage, son comportement a changé. Il est devenu agressif, méchant et violent. Elle recevait régulièrement des coups, toujours au visage. Léonie était également, de temps en temps, ébouillantée avec des tasses d’eau chaude.

Retrouvez le dossier complet dans la Meuse en PDF