Amy Winehouse avait pris des médicaments avant sa mort

Le rapport d’autopsie d’Amy Winehouse n’est pas encore officiel. Mais Mitch, le père de la chanteuse, a déjà confirmé lors d’une interview à un talk-show anglais que sa fille avait de la drogue dans le sang au moment de sa mort. Comme l’égrit le Soir Magazine, l’homme ne parle pas d’héroïne ou autres substances illicites mais de Librium, un médicament légal censé soigner l’addiction à l’alcool.

Amy Winehouse en consommait quotidiennement, pour prévenir le manque de boisson. Mitch Winehouse pense que le médicament n’a pas eu l’effet escompté. Il déplore que personne n’ait été présent : « Il n’y a eu personne pour la sauver » raconte-t-il. Le papa, inconsolable, a précisé que sa fille n’était plus dépendante aux drogues dures : « Nous commencions à voir la lumière au bout du tunnel. » regrette-t-il.