Bozzi: “ Les Spirous ne sont pas prêts collectivement ”

Giovanni, vous étiez presque à court d’effectif au sortir du stage de Bormio?

Même en l’entamant, nous étions déjà un nombre réduit de joueurs, sans nos trois internationaux. En outre Mallet était blessé et il fallait aussi gérer le retour de Hill.

Malgré cela, les résultats semblent avoir été corrects...

Oui, si ce n’est le duel face aux Suisses de Vacallo que nous devions gagner. Pour le reste, il y a eu du bon, je ne peux pas le nier. Les joueurs présents ont très bien travaillé mais ce n’est pas encore au point sur le plan collectif.

Qui pourrez-vous récupérer pour la Supercoupe samedi?

Juste Boris Penninck qui était reparti ce week-end pour jouer avec l’Essor. Et peut-être Shengelia qui devrait rejoindre le groupe vendredi. Il sera sur la feuille mais sans entraînement, ce sera tout sauf évident pour lui-même s’il reste sur un bon Euro (ndlr: 8.8 pts, 4.6 rbs et 1.1 ass en 20 minutes).

Finalement, pas de renfort dans la raquette en perspective?

Non, le budget ne permet pas de faire de folie.

Quel est le programme de la fin de semaine?

Nous sommes dons rentrés ce mardi après-midi d’Italie et il y aura entraînement dès ce mercredi pour préparer la Supercoupe. Vu le contexte, je n’y accorderai que peu d’importance, ce qui ne signifie pas qu’on ne jouera pas pour la victoire.

>Retrouvez l’intégralité de cette interview dans votre Nouvelle Gazette de mercredi.