Découvrez les dessous de l’AEK Athènes

>Stade: stade Olympique d’Athènes ou stade Spyridon Louis (69.718 spectateurs). L’AEK a émigré dans le parc olympique depuis la démolition du stade Nikos Goumas, son enceinte historique.

>Centre entraînement: le complexe Spata est le plus moderne de Grèce.

>Particularité: le “ A ” de AEK ne signifie pas Athènes. Le nom complet du club est en effet “ PAE Athlitiki Enosis Konstantinoupoleas ”. Le club a en fait été créé par des Turcs émigrés à Athènes. C’est pourquoi c’est le seul des trois grands clubs de la ville qui ne comprend pas le nom “ Athènes ” dans sa dénomination officielle.

>Anecdote: Pantelis Kafes, bien que joueur de champ, porte le n o1.

>Couleurs: le jaune et le noir font référence à Constantinople et à l’empire byzantin.

Emblème: l’aigle à deux têtes représente l’église orthodoxe grecque.

>Palmarès: 11 titres de champion, 14 Coupes de Grèce, 2 Supercoupes, 1 Coupe de la Ligue.

>Meilleurs parcours européens:

- Quart de finale de la C1 en 1969-69 face au Spartak Trnava.

- Quart de finale de la Coupe des Coupes en 1996-97 face au PSG.

- Quart de finale de la Coupe des Coupes en 1997-98 face au Lokomotiv Moscou.

- Demi-finale de la Coupe UEFA en 1976-77 face à la Juventus.

>Grands joueurs du passé: Demis Nikolaidis, Daniel Batista, Kostas Katsouranis, Christos Kostis, Theodoros Zagorakis, Bruno Alves, Emerson, Paulo Assunçao, Dusan Bajevic, Ilija Ivic, Bruno Cirillo, Carlos Gamarra, Arnar Gretarsson, Temuri Ketsbaia, Michel Kreek, Christopher Wreh, Andreas Zikos et Rivaldo.

>Grands entraîneurs du passé: Stan Anderson, Dusan Bajevic, Zlatko Cajkovski, Jeno Csaknady, Fernando Santos, Ferenc Puskas, Dumitru Dumitriu...