Puces pour les chiens: obligatoires à l’étranger

Il y a bien eu un problème d’arriéré de 8.000 dossiers en attente en mai dernier ”, dit Léonard Monami, responsable de l’Abiec (association belge pour l’identification et l’enregistrement canin). “ Mais il est résorbé depuis mai. ” Il répond ainsi verbalement à un courrier d’une dame qui se plaignait d’un tel retard, et de n’avoir pas encore pu enregistrer son chien. “ Je regrette qu’il n’y ait plus de pro-action, ajoute M. Monami. Parfois, lorsqu’il manque une donnée au dossier, on ne prévient plus le client et le dossier reste en attente. Ce n’est pas normal et cela doit changer ”.

Et de rappeler que 25 % des chiens au moins ne sont pas encore ni tatoués ni pourvus d’une puce. Un chiffre que les refuges affirment beaucoup plus élevé, avoisinant même les 50 %.

En attendant Léonard Monami rappelle le danger d’avoir des chiens non pourvu d’une puce (obligatoire à l’étranger) ou d’un tatouage: “Même si vous l’avez reçu de votre voisin, il doit être identifié. Sinon, il y a des trafics provenant de l’étranger, avec des animaux potentiellement porteurs de maladies ”.