Ligue 1: Hazard et Lille ont partagé contre Lorient (1-1)

Sur les trois représentants français en Ligue des champions, seul l'OL a donc passé un bon samedi soir à l'occasion de la 8e journée du championnat, avant de retrouver la compétition continentale reine la semaine prochaine.

Lyon recevra le Dinamo Zagreb, Marseille accueillera Dortmund. Et Lille ira en Turquie contre Trabzonspor, pas vraiment rassuré, incapable de gérer un avantage au score. Le champion de France en titre voulait en finir avec sa mini-série frustrante: c'est raté, avec un 4e nul consécutif (toutes compétitions confondues) en dépit du premier but en Championnat de France de Joe Cole, d'une splendide frappe dans la lucarne. Le LOSC est 6e.

Toulouse (2e), sourit en revanche après avoir battu Nancy (1-0), les Lorrains de Jean Fernandez étant toujours lanterne rouge. L'OL a donc prouvé que sa première défaite de la saison après un non-match à Caen (1-0) était bien un accident. Et c'est +Bafé+ Gomis, qui, d'un doublé a fait oublier cette mésaventure en Normandie (et devient provisoirement meilleur buteur de D1 avec 6 buts), Bastos aggravant la marque.

Lyon restera-t-il longtemps leader ? C'est le choc de la soirée, Montpellier-Paris SG qui le dira. Les Héraultais de René Girard reprendraient la tête en cas de victoire ou de nul (grâce à leur meilleure différence de buts dans ce dernier cas). Et le PSG rejoindrait l'OL et le TFC en cas de succès. Suspense.

Marseille devait de son côté démontrer que sa première victoire de la saison contre Evian/Thonon mercredi (2-0) n'était pas un feu de paille. Par rapport au match contre les promus, Didier Deschamps avait décidé de ne pas laisser cette fois Alou Diarra sur le banc au coup d'envoi. Mais il a été très décevant. 

L'OM croyait se libérer avec un but de Souleymane Diawara -- enchaînement contrôle-frappe -- sur une action partie d'un coup franc de Mathieu Valbuena. Mais José Saez, entré en fin de match, a égalisé dans les arrêts de jeu ! Entre-temps, les Marseillais se sont fait peur: ils ont d'abord été sauvés par une transversale, puis, plus tard par la maladresse de Grégory Pujol, auteur d'un penalty trop mou, trop facile pour Steve Mandanda. A l'origine de ce penalty, il y a une faute spectaculaire de Rod Fanni dans la surface qui lui a valu --double peine-- un rouge. Le défenseur marseillais a couru bizarrement tête baissée, sans toucher le ballon, dans le front de son adversaire direct, Foued Kadir, sorti en saignant abondamment sur une civière.     Kadir, emmené à l'hôpital passer des examens, a été victime d'un traumatisme crânien, mais le staff médical nordiste, interrogé par la chaîne de télévision Canal +, jugeait son état satisfaisant. 

Fanni avait déjà été exclu il y a deux semaines, en Ligue des champions cette fois... Il peut s'en vouloir pour ce nul: l'OM est 13e. Dans les autres matches, Evian/Thonon s'est lourdement incliné à domicile contre Caen 4 à 2 (il y a eu également deux cartons rouges) et Dijon ramenant un nul de Nice (1-1).