Les Reebok qui tonifient les fesses poursuivies pour publicité mensongère aux USA

Visé par une plainte de la commission fédérale du Commerce (Federal Trade Commission), Reebok a passé un accord en vertu duquel le groupe, filiale de l’allemand Adidas, s’engage à créer un fonds de 25 millions de dollars destinés à rembourser les acheteurs trompés.

Selon la commission, Reebok affirmait sans preuve que ses chaussures EasyTone augmentaient de 28% la tonicité des muscles fessiers et de 11% celle des cuisses ou des mollets par rapport aux autres chaussures de sport.

Reebok affirmait également que les modèles RunTone et les tongs EasyTone avaient le même effet, grâce à des coussinets d’air dans les semelles créant une “micro instabilité” qui muscle les jambes.

“La FTC veut que les annonceurs comprennent qu’ils sont porteurs d’une responsabilité et que ce qu’ils avancent doit être prouvé scientifiquement”, a indiqué David Vladeck, directeur du bureau de protection des consommateurs de la FTC.

Ces chaussures, vantées par la publicité depuis 2009, valent entre 80 et 100 dollars la paire aux Etats-Unis, 60 dollars pour les tongs.