Expedia condamné à verser 430.000 euros pour pratiques déloyales

Cette démarche était appuyée par le ministère français de l’Economie. Expedia peut faire appel.

Les hôteliers reprochaient aux sites d’Expedia une confusion des genres entre TripAdvisor, censé être un site d’opinion participatif sur les hôtels, et les sites commerciaux vers lesquels il renvoie, comme justement Expedia et Hotels.com.

Autre grief, les sites faisaient croire aux internautes que certains hôtels étaient complets, alors que ce n’était pas le cas en réalité. Le client aurait alors été renvoyé vers un autre hôtel, partenaire payant du site.