Dexia: l’Etat belge va apporter une garantie de “quelques dizaines de milliards”

“Ce qui est sûr, c’est qu’il y aura des dizaines de milliards d’euros de garantie”, a affirmé le ministre des Finances, Didier Reynders, sur BEL-RTL, ajoutant: “Je rassure les contribuables, les garanties sont payantes, donc il y a des primes qui nous seront payées”.

Quelques heures plus tard, devant la Chambre des députés, il a répété que la garantie apportée par la Belgique porterait sur “plusieurs dizaines de milliards d’euros”.

L’épargnant belge ne perdra pas un eurocent

“L’épargnant belge, le client belge, de la banque Dexia ne perdra pas un eurocent, qu’ils soient personne physique, qu’ils soient personne morale, ou même des communes ou des municipalités”, a déclaré le Premier ministre Yves Leterme, dans un entretien à RTBF, alors que certaines communes ont déjà retiré une partie de leurs fonds.

“Ce qui est important, c’est que tous les clients de Dexia Banque Belgique savent que maintenant, l’Etat est derrière la banque et garantit jusqu’au dernier eurocent”, a martelé Yves Leterme.

Devant les députés belges, Didier Reynders a par ailleurs semblé écarter la voie de l’autonomie pour la branche belge de Dexia. “Ne croyez pas qu’en nous reconcentrant sur la Belgique, nous allons devenir une banque très forte”, a-t-il dit lors d’un débat en commission des Finances.

“Quand on est petit, on est petit”, a-t-il ajouté. Il a notamment cité à l’appui de sa démonstration le cas de Fortis, sauvée du naufrage en 2008 par son adossement à la banque française BNP-Paribas.

Plus tôt sur RTL, il avait laissé entrevoir la possibilité d’une montée de l’Etat dans le capital de la branche belge de Dexia. “Nous sommes prêts à y réinvestir, nous verrons quel montant, sous quelle forme, avec quels partenaires”, a-t-il dit.

Lorsque la direction de Dexia “reviendra avec des propositions, on les examinera, mais je n’ai pas d’a priori: cela peut être l’Etat, l’Etat avec d’autres partenaires, un partenaire privé, nous allons examiner la meilleure formule possible”, a-t-il dit.

400 millions d’euros ont éte retirés

Outre les 300 millions d’euros retirés par les clients de Dexia dans les agences, 100 millions d’euros supplémentaires ont été retirés via internet, a déclaré à différents médias, mercredi soir, Jos Clijsters, le président du conseil d’administration de Dexia Banque Belgique.

Selon ce dernier, l’inquiétude des épargnants s’est toutefois calmée après le coup de fièvre enregistré mardi.