Homme politique et acteur porno, pourquoi pas?

Tout le monde se souvient chez nous de la bourgmestre d'Alost, surprise en plein ébat sur la tour d'un château médiéval. Mais à côté de Zoltan Kabai, ce n'est rien. Un micro-scandale, tout au plus.

"Zoltan le cowboy"

Vous ne connaissez pas Zoltan Kabai ? C'est normal. L'homme est président d'une section régionale du Jobbik, un parti populiste de droite en Hongrie. Son fonds de commerce, c'est la chasse aux Roms (qu'il compare à des moustiques), et la défense de la morale chrétienne et des valeurs traditionnelles.

Très sérieux tout ça. Sauf que… Zoltan Kabai est aussi connu comme "Zoltan le cowboy" ou "Zoltan Hess". Car oui, l'homme est aussi un acteur porno connu dans le milieu du hard. Pour un producteur local de film pour adultes, Zoltan est même "l'un de ses principaux talents masculins".

Imaginez le scandale ! L'homme politique acteur porno à ses heures à ainsi tourné dans 84 films entre 1992 et 2009, dont d'ailleurs "TarzanX, la honte de Jane", où il donne la réplique à Rocco Siffredi, rien que ça.

Jobbik n'en est pas à son premier coup

La semaine dernière, Zoltan Kabai a été obligé de démissionner de son poste de président au sein de Jobbik, et il peut probablement faire une croix sur sa carrière politique.

Pourtant, ce n'est pas la première fois que son parti, Jobbik, est impliqué dans un scandale sexuel. L'année passée, une membre de la branche paramilitaire avait du à son tour démissionner. Elle avait, elle, tourné dans 150 films pornographiques. A tel point que certains Hongrois ont décidé de rebaptiser le parti "Zobbik".