L’enfant décédé après avoir inhalé un pesticide aurait été empoisonné par sa mère

La femme, âgée de 36 ans, a relaté plusieurs versions des événements survenus le 15 mai: elle avait déclaré devant des agriculteurs que son fils était tombé contre une pierre, puis à une amie qu’il avait chuté dans les escaliers et face aux médias, enfin, elle avait précisé que son fils lui avait dit être tombé de son vélo.

Les enquêteurs vont désormais devoir établir la chronologie des événements et faire la lumière sur ce drame.

Le jour des faits, l’enfant était parti jouer dehors, sur le terrain de l’agriculteur à qui la mère louait une petite maison. Il était revenu au domicile dans un état anormal un quart d’heure après, selon le récit de la mère.

Celle-ci avait prévenu les secours, qui avaient emmené l’enfant, encore conscient, à l’hôpital de Torhout. Tombé dans le coma le soir même, l’enfant avait été transféré à l’hôpital universitaire (UZ) de Gand, où il est décédé.

Les médecins avaient détecté des traces de Malathion dans son corps, un pesticide contre les insectes.