Moins de radios au scanner: les Hennuyers particulièrement touchés

La radiologie est la cible de mesures d’économies spécifiques présentes dans le projet de budget de l’Institut national de l’assurance maladie-invalidité (Inami) qui sera présenté lundi au Conseil général de l’institution. Une réduction linéaire de 10 pc des 2 millions d’examens effectués chaque année est proposée par les mutuelles afin de maîtriser les honoraires médicaux l’an prochain, révèle Le Soir samedi.

Cette réduction de 200.000 examens devrait permettre d’économiser 24 millions d’euros. L’objectif n’est pas que financier. Ce montant constitue moins d’un pc du projet de budget de l’Inami qui s’élève à 27,6 milliards. Le but de l’Institut est aussi de diriger les patients vers des examens moins risqués. Il a mené campagne l’an dernier auprès des médecins pour les sensibiliser aux risques des examens radiologiques pour la santé des patients soumis au balayage d’un faisceau de rayons X.

La Belgique est le pays d’Europe dans lequel les patients sont le plus exposés aux rayonnements des scanners. Près de la moitié portent sur la tête ou la colonne alors que pour la plupart des situations affectant ces zones, l’imagerie par résonance magnétique non irradiante donne des résultats plus sensibles.

La Wallonie et surtout le Hainaut, gros consommateurs de scanners, seront davantage touchés par cette mesure.