Les Spirous reçoivent Anvers ce mercredi soir au Spiroudôme (20 h 30)

Après s’être hissé au sein des poules de l’Euroleague suite à un tournoi qualificatif exemplaire et avoir mangé tout cru Liège dans ses propres installations, le Belgacom Spirou est déjà présenté comme l’ogre de la D1. Au point que plusieurs observateurs se demandent à quelle sauce va être dévoré Anvers pour la première de Charleroi à la maison dans la compétition domestique. Surtout que les pensionnaires de la métropole, exemptés lors des deux premières journées de championnat, se trouvent à court de rythme.

Mais Christophe Beghin, le pivot hennuyer, relativise la performance des Spirous à Liège. “ Nous avons connu un pourcentage de réussite affolant au shoot et avons sorti une grosse défense. Mais nous n’avons pas réalisé le match de l’année et Liège n’a pas été totalement ridicule non plus dans le jeu. L’explication du score final est à chercher entre les deux.

Reste que la cote de Charleroi chez les bookmakers est plus basse que jamais. “ La saison dernière aussi, on nous présentait comme l’ogre de la série. Mais nous avions connu un creux en mars-avril. Tout le groupe avait connu une baisse de régime. Nous devons en tirer les leçons, en ne rentrant pas dans une certaine facilité, pour faire encore mieux cette année que lors du défunt exercice.