Près d’un belge sur deux voit des idées intéressantes dans le nazisme

C’est ce qu’il ressort jeudi d’un sondage effectué par Dedicated Research

A contrario, 44% estiment “qu’il faut rejeter en bloc le nazisme”.

Les répondants qui trouvent une certaine légitimé aux thèses nazies pensent essentiellement aux principes nationalistes et aux principes destinés à redynamiser l’économie nationale, et plus rarement à la priorité qui doit être accordée à la population nationale, indique dans un communiqué le commanditaire du sondage, Paris Match.

Au total, le nazisme est assimilé à l’extrême-droite par 80% des répondants et au nationalisme par 58%.

Les Belges s’estiment en grande majorité plutôt bien informés sur le nazisme: 13% se disent “tout à fait bien informés” et 56% “plutôt bien informés”. En revanche, l’information des plus jeunes sur le nazisme est réellement déficitaire: plus de 50% des moins de 25 ans ignorent que l’antisémitisme fondait l’idéologie nazie et seuls 26% savent que le principe d’une race aryenne supérieure la constituait.

La plupart des Belges (86%) considèrent que l’idéologie nazie existe encore de nos jours sous d’autres formes. Une majorité de francophones (66%) et 32% des flamands pensent que le contexte politique en Belgique est propice à la recrudescence d’idéologies d’inspiration nazie.

Le sondage a été réalisé par internet les 7, 8 et 9 octobre sur un échantillon représentatif de 1.000 Belges âgés de 16 ans et plus.