Le Festival du film sexy se tient ce week-end à Paris (vidéo)

Déclinaison française du Sexy International Film Festival (SIFF) de Melbourne (Australie), la manifestation propose une sélection de courts, moyens et longs métrages, fictions ou films d’animation. Ils revisitent autant de thèmes que sont le couple, le mariage, le divorce, le désir en version sexy, tout en se dédouanant de toute référence à la pornographie, assurent les organisateurs.

Nous voulons au contraire montrer au grand public que l’érotisme est un sujet à part entière et qu’il ne connaît pas de frontières ”, a expliqué à l’Associated Press Patrice Le Petit, responsable de la sélection. “ La diversité dans la perception de ce qui est sexy ou de ce qui ne l’est pas, varie du tout au tout selon les peuples et les cultures ”, poursuit ce cinéphile, pas peu fier de l’éclectisme de la quinzaine de films en compétition, tous récents et dont certains ont déjà séduit d’autres publics lors des festivals de cinéma indépendant comme le SXSW d’Austin (Texas) ou le Sundance Film Festival de Park City (Utah).

Quatre trophées seront remis à l’issue de la compétition au cours de laquelle il sera aussi tenu compte de l’avis du public. Un public de puristes qui devrait être comblé avec la projection en ouverture d’un “classique du cinéma sexy, “ Je suis une nymphomane ” de Max Pécas (1971)...