Holding communal: "les conditions de la faillite ne sont pas réunies"

Le conseil d'administration a décidé de convoquer une assemblée générale extraordinaire des actionnaires le 7 décembre afin de décider de la dissolution volontaire du Holding communal.

Le Holding communal, bras financier des communes au bord de la faillite, était confronté ce lundi à l'échéance d'une dette de cinq millions d'euros. Toutefois, le conseil d'administration du Holding a constaté lundi que les "conditions légales de la faillite" n'étaient pas réunies.

"Pour faire aveu de faillite, nous devons avoir devant nous une dette certaine, liquide et exigible. Or, la dette qui tombe à échéance ce lundi n'est en réalité exigible que dans cinq jours", soit ce samedi, a expliqué Anne-Sylvie Mouzon, vice-présidente du conseil d'administration.

Afin de pouvoir procéder à une liquidation volontaire du Holding, solution qui a semble-t-il la préférence des Régions et de l'Etat fédéral et qui pourrait être décidée lors d'une assemblée générale le 7 décembre prochain, le conseil d'administration demande en outre aux "autorités concernées" d'assurer ses besoins en liquidité jusqu'à cette assemblée générale extraordinaire.

D'ici la fin de l'année 2011, les besoins de liquidités du Holding communal pourraient s'élever à maximum 194 millions d'euros, ont encore précisé ses responsables.