On n’a jamais autant volé dans les magasins belges

C’est ce que révèle le “ Global Retail Theft Barometer ” réalisé par le “ Centre for Retail Research ” à la demande de la société Checkpoint Systems.

Ces pertes sont estimées à 1,47 % du chiffre d’affaires des détaillants, ce qui correspond à une perte de revenus de 915 millions d’euros.

Ces chiffres placent la Belgique et le Luxembourg -considéré comme un seul pays dans l’étude- parmi les mauvais élèves européens et même à la dernière place des pays d’Europe de l’Ouest.

Les pays voisins affichent de meilleurs résultats. Avec seulement 1,20 % de pertes liées à la démarque inconnue, l’Allemagne occupe la deuxième place du classement, juste derrière la Suisse et l’Autriche, ex aequo avec 1,04 % ”, souligne Checkpoint Systems dans un communiqué.

Les coûts de la criminalité en magasin doivent évidemment être payés et chacun y contribue, y compris les clients honnêtes ”, poursuit la société. Elle estime que chaque ménage européen doit dès lors faire face à un surcoût de 150 euros par an pour ses achats. Pour le Belux, ce chiffre atteint 219 euros par an.

A l’échelle mondiale, la démarque inconnue a augmenté de 6,6 %, à 88,8 milliards d’euros, ce qui correspond à une perte mondiale de 1,45 % sur le chiffre d’affaires du commerce de détail.

L’Inde (2,38 % de démarque inconnue), la Russie (1,74 %) et le Maroc (1,72 %) sont les pays les plus touchés.