Un chien anglais décoré pour sa bravoure pendant les émeutes en Grande-Bretagne

Obi, un berger allemand de trois ans travaillant pour le commissariat de West Drayton, dans le Middlesex, un comté près de Londres, s’était retrouvé début août en première ligne avec son maître-chien à Tottenham. C’est dans ce quartier déshérité du nord de la capitale qu’avaient débuté les émeutes.

La police avait alors été la cible de projectiles lancés par les émeutiers - bouteilles, briques ou mobilier urbain - et le chien avait été touché à la tête. Le chien ne souffrant d’aucune blessure apparente avait continué à travailler pendant plusieurs heures. Son maître ne s’était rendu compte de la gravité de son état qu’en voyant du sang s’échapper de son museau. Un examen avait ensuite révélé qu’il souffrait d’une fracture du crâne.

Après sa convalescence, le chien n’a pu reprendre que partiellement son travail. Et il n’a été déclaré totalement apte au service qu’au début de cette semaine.

Obi avait très envie de reprendre du service. Il n’aimait pas du tout que je le laisse à la maison ”, a expliqué son maître, Phil Wells, 30 ans.

Obi vit depuis qu’il est chiot avec le policier, sa femme et ses deux enfants. Quand ses années de service seront terminées, il restera avec eux, comme animal de compagnie.