L’armée belge ne séduit pas les jeunes militaires

Selon De Morgen, le service militaire volontaire est également un flop. Seuls six volontaires ont intégré l’armée professionnelle.

“De nombreux jeunes raccrochent car ils en ont marre de rouler de Gand à Heverlee pour rejoindre leur caserne, aller ensuite au fitness et pour le reste, finalement, ne rien faire d’autre”, affirme le député David Geerts (sp.a).

Les jeunes eux-mêmes donnent comme raison principale de leur départ le fait qu’ils ont trouvé un autre travail ou qu’ils ont rejoint les rangs de la police fédérale.

Le cabinet de la Défense nie que le système soit un flop, selon De Morgen.

Pour le ministre de la Défense, Pieter De Crem, ce désistement des jeunes est inhérent au système et le service militaire volontaire peut permettre de se lancer dans une carrière militaire.