France: Marseille respire, Montpellier se place

Dans un Vélodrome muet en raison de la grève des encouragements décrétée par les fans olympiens, l’OM (12e) a rempli son contrat sur un doublé d’Andre Ayew. Mais avant cette libération, Deschamps avait eu son lot de frayeurs, avec une frappe sur la barre de Cavalli et le penalty puis la tête d’Ayew repoussés par le spectaculaire gardien mexicain Ochoa.

Signe du malaise ambiant, les deux buts du Ghanéen n’ont même pas eu le don de réveiller les supporteurs marseillais, murés dans le silence. Ce succès apparaît ainsi comme un simple sursis et ne résorbera pas à lui seul les fissures qui apparaissent au sein du club. Deschamps, dont l’étoile commence à pâlir, devra de son côté engranger encore d’autres victoires avant de regagner du crédit.

La véritable bonne opération de la soirée est à mettre à l’actif de Montpellier (2e), seulement devancé par le leader parisien à la différence de buts. Les stars du PSG auront toutefois l’occasion de reprendre leurs aises au sommet du championnat en recevant Dijon dimanche.

A Bordeaux, la fin de la crise n’est pas pour tout de suite. Incapables de décrocher leur premier succès à Chaban-Delmas face à Brest (1-1), les Girondins sont toujours relégables (18e) et peuvent vraiment se faire du souci pour la suite du championnat.

Saint-Etienne connaît en revanche une embellie. Les Verts ont enregistré leur 2e victoire consécutive contre Valenciennes (1-0) et se maintiennent dans le Top 10 (8e).

En bas de tableau, Nancy a créé un petit événement avec son premier succès de la saison face à Nice (1-0) mais reste dans la zone rouge (19e).