Ariël Jacobs calme le jeu après l'incident entre Jova et Vargas

L'incident n'a pas fait grand bruit dans la mesure où le Sporting Anderlecht a remporté les trois points à Westerlo... Dans les arrêts de jeu, Ronald Vargas s'est montré un tantinet personnel au lieu d'offrir un ballon de but à Milan Jovanovic. Ce dernier est évidemment parti au quart de tour, parlant d'un manque de respect de la part de son équipier qui en a pris plein les oreilles. On sait comment Jova peut réagir quand quelque chose lui déplaît...

Alors que les joueurs fêtaient la victoire avec leur public, l'attaquant était toujours en grande discussion. Il avait visiblement du mal à digérer la pilule. Du moins sur le terrain. Car à la sortie des vestiaires, c'était déjà oublié. "Je suis copain avec Vargas. Il y a une très bonne ambiance dans le vestiaire. Il n'y a aucun souci."

Ariël Jacobs abondait dans le même sens. "Milan est un gagneur et, sur ce coup, je ne peux pas lui donner tort. En phase de but, il faut toujours chercher le partenaire le mieux placé si on n'est pas en bonne position... Nous avons beaucoup de joueurs dans le noyau, avec une mentalité de vainqueurs et de fameux ego mais il ne faut jamais oublier que l'équipe passe avant les individualités."