La Belge Fortis vache à lait de la Française BNP Paribas?

La banque belge, rebaptisée BNP Paribas Fortis depuis son rachat par la maison éponyme en 2009, alimenterait l’institution française, actuellement bousculée par la crise de la dette, à hauteur de près de 30 milliards d’euros. Autrement dit, les dépôts des épargnants belges serviraient à soutenir les investissements de BNP Paribas, rapporte mercredi le quotidien Le Soir.

Ces flux entre Bruxelles et Paris préoccuperaient la Banque Nationale qui suivrait la situation de manière “très attentive”. Les administrateurs de Fortis, dont l’Etat belge détient 25%, n’auraient pas été informés de ces mouvements.

Les milliards d’euros mobilisés par le bras belge pour irriguer BNP Paribas ne seraient pas compensés par des retours français dans des proportions identiques, d’après Le Soir.

La banque Fortis était tombée en 2009 dans l’escarcelle de BNP Paribas.