Michael Jackson voulait inscrire son dernier concert au Guinness des records

C’est ce qu’a affirmé mardi un témoin au procès de son médecin à Los Angeles.

Randy Phillips, le patron d’AEG Live, promoteur des 50 concerts que le “roi de la pop” devait donner à Londres à partir de juillet 2009, a témoigné mardi à la Cour supérieure de Los Angeles au procès du Dr Conrad Murray, poursuivi pour homicide involontaire pour la mort de Michael Jackson.

Il a rappelé que le nombre de concerts avait d’abord été fixé à 31, mais qu’en raison de pré-ventes “fabuleuses” --“Je n’avais jamais vu ça de toute ma carrière”, a déclaré M. Phillips-- AEG Live avait émis le souhait de porter leur nombre à 50.

“Michael Jackson a accepté à deux conditions”, a déclaré M. Phillips.

La première était de “faire venir le livre Guiness des records le soir de la 50e date”, car autant de concerts à guichets fermés dans une salle de cette taille, représenterait un exploit que “personne ne pourrait égaler”.

La seconde était de disposer pendant la série de concerts d’un “domaine, en dehors de Londres, avec des ruisseaux et des chevaux, pour le bien-être de ses enfants et pour ne pas être enfermé dans une chambre d’hôtel”.