“ La gestuelle corporelle ” de Nicolas Sarkozy a “ irrité ” le ministre italien Franco Frattini

Le langage corporel du président Sarkozy m’a irrité ”, a déclaré M. Frattini au Frankfurter Allgemeine Zeitung à paraître vendredi. “ La chancelière allemande s’est aussi évidemment sentie embarrassée ”, a poursuivi le ministre italien.

Dimanche, au cours de leur conférence de presse commune, Angela Merkel et Nicolas Sarkozy avaient eu des sourires entendus lorsqu’ils avaient été interrogés sur le degré de confiance accordé au chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi. La scène, filmée en direct, a été largement diffusée et commentée en Italie où elle a été vécue comme une humiliation.

Mercredi, M. Berlusconi a affirmé avoir obtenu des excuses d’Angela Merkel pour son comportement, ce qu’a toutefois démenti le porte-parole de la chancelière.

Pour M. Frattini, l’attitude du président français est à mettre sur le compte de l’impatience de la France face au refus de l’Italien Lorenzo Bini Smaghi à démissionner du directoire de la Banque centrale européen (BCE) pour laisser la place à un Français.

Avec le départ le 31 octobre de Jean-Claude Trichet de la présidence de l’institution et l’arrivée en remplacement de Mario Draghi, également italien, la France ne disposera plus d’aucun représentant dans cet organe décisionnel tandis que l’Italie en aura deux.

J’espère que Smaghi se montrera responsable, de son propre gré évidemment. Mais la scène de M. Sarkozy n’est pas normale. Oui, l’Italie a du travail sur la planche mais ce n’est pas une raison pour nous tourner en ridicule ”, a ajouté le ministre.