Le scientifique néerlandais avoue qu’il bidonnait le résultat de ses recherches

C’est vraiment difficile de croire qu’une telle chose ait pu arriver. Toute la communauté scientifique, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’université est vraiment choquée ”, a déclaré un porte-parole de l’université de Tilburg (sud des Pays-Bas), Walther Verhoeven.

Diederick Stapel, connu notamment pour une étude affirmant que la consommation de viande provoque un comportement agressif de l’être humain, avait reconnu lundi dans un communiqué avoir inventé et falsifié, “ sur une longue période ”, des dizaines de résultats de recherches menées pour les universités de Groningen (nord) et de Tilburg.

Il avait été suspendu de son poste à l’université de Tilburg le 7 septembre, plusieurs jeunes chercheurs ayant alors signalé à la direction de l’université que “ quelque chose serait anormal dans les études ” de M. Stapel, a expliqué Philip Eijlander, recteur de l’université de Tilburg, dans un communiqué.

A Amsterdam aussi, nous nous sentons choqués, et surtout déçus ”, déclare Paul Helbing, un porte-parole de l’université d’Amsterdam, où Diederick Stapel avait auparavant travaillé. “ Cette affaire va avoir de lourdes conséquences pour la communauté scientifique ”, a ajouté le porte-parole: “ la confiance est à la base du travail scientifique ”.

Les universités de Tilburg et Groningen ont indiqué qu’elles allaient porter plainte contre M. Stapel pour faux en écriture et escroquerie.

J’ai échoué en tant que scientifique, en tant que chercheur ”, a affirmé M. Stapel dans un communiqué, expliquant son acte par “ le niveau d’ambition élevé dans les sciences modernes et l’énorme compétition pour les rares moyens existants ”.