Des centaines d’amis sur la toile mais seulement deux dans la vraie vie

Inutile de frimer ou d’ajouter chaque jour des dizaines de nouveaux amis ou connaissances. Le sociologue Matthew Brashears atteste que cette liste est totalement virtuelle. Il a demandé à 2.000 adultes de nommer les amis avec lesquels ils avaient “ discuté de questions importantes au cours des six derniers mois ”, relate The Telegraph. 48% d’entre eux ont inscrit le nom d’un seul ami, 18% en ont énumérés deux et 29% plus de deux amis. Enfin, 5% des sondés ont confié n’avoir partagé aucune information personnelle avec qui que ce soit.

Deux amis

Le taux moyen s’élève donc à 2,03. Un résultat qui prouve que l’on différencie les connaissances virtuelles et l’amitié intime. “ On parle ici des amis que l’on considère comme de vrais confidents, ceux vers lesquels on se tourne quand on a besoin d’eux ”, explique le professeur.

Il y a vingt-cinq ans, la même étude démontrait que les personnes interrogées avaient en moyenne trois amis. D’après les chercheurs, cette chute n’est pas alarmante. Les gens sont devenus plus sélectifs. Ils accordent leur confiance à moins de personnes. Cette étude indique également que ceux qui comptent le moins d’amis jouissent d’un niveau d’étude supérieur (hautes écoles, université).

L’évolutionniste Robin Dunbar va même plus loin. Dans son livre “ How Many Friends Does One Person Need ? ”, il explique le cerveau peut se souvenir de 150 relations maximum. Et plus on a d’amis, moins on les connaît réellement. Si les réseaux sociaux nous donnent l’occasion de “ t’chater ” avec des centaines de personnes, la fréquence des interactions est limitée à une fois par an. Robin Dunbar ajoute que l’on discute en moyenne avec cinq amis proches une fois par semaine.