La justice interdit aux médias de harceler la mère du bébé de Hugh Grant

Le juge a expliqué que l’attention médiatique dont elle était l’objet “ empêchait (Tinglan Hong) de s’occuper de sa fille normalement ”.

L’injonction interdit le “ harcèlement ” de la mère et de l’enfant par les médias qui ont pris des photos devant leur domicile et dans la rue en novembre à Londres.

La jeune femme, actrice, s’était plainte que sa vie était devenue “ insupportable ” depuis l’annonce au début du mois de la naissance du premier bébé de Hugh Grant, dont elle est séparée.

Elle ne pouvait pas quitter son domicile sans être suivie et des photographes étaient constamment postés devant la maison ”, a expliqué le juge à l’appui de sa décision judiciaire.

Il a en outre estimé que l’actrice faisait les frais de la colère soulevée par le rôle militant de Hugh Grant dans l’affaire des écoutes au journal News of the World.

L’acteur, dont la messagerie avait été écoutée entre 2004 et 2006 par le tabloïd fermé en juillet dernier, a inlassablement dénoncé l’intrusion des médias dans la vie privée.

Hugh Grant doit témoigner lundi devant la commission d’enquête sur les écoutes téléphoniques et l’éthique des médias, qui a commencé ses auditions cette semaine.