La Fédération des étudiants francophones dénonce l’augmentation de la carte Campus

La FEF dit ne pas comprendre l’immobilité des pouvoirs publics face à cette nouvelle hausse des tarifs, qui prendra cours le 1er février.

Les gouvernements doivent travailler à rendre les transports en commun accessibles à tous, tant par une organisation plus efficace du réseau que par l’application de tarifs réduits pour les étudiants ”, souligne la FEF, qui revendique la gratuité des transports en commun pour tous les étudiants.

La FEF attend aussi l’instauration rapide du ticket unique qui faciliterait les déplacements des étudiants utilisant plusieurs réseaux, et une meilleure communication entre les différents gestionnaires des réseaux bus et trains du pays.

L’association d’usagers de la SNCB navetteurs.be avait quant à elle jugé “ normale ” la hausse tarifaire moyenne de 2,83%, relevant qu’elle restait inférieure à l’inflation.