Standard&Poor’s dégrade la note de la Belgique qui passe de AA+ à AA

D'après S&P, l'incertitude politique constitue un risque pour la note de notre pays. Bien que le gouvernement intérimaire actuel a pris des mesures, ce dernier n'a pas de mandat pour mener des réformes structurelles et fiscales, affirme S&P.

S&P estime également que le risque augmente que le secteur financier ait besoin de nouvelles aides d'Etat. Cela pourrait pousser le taux d'endettement de la Belgique au-dessus des 100% du PIB.

Enfin, S&P souligne que le risque d'un ralentissement de la croissance en 2012 augmente. La Belgique, tournée vers les exportations, est très sensible à la baisse de la demande étrangère, selon l'agence.

S&P maintient la perspective négative de la Belgique, ce qui n'exclut pas de prochaines dégradations de la note. Fin octobre, Fitch avait confirmé la note de AA+ de la Belgique. Moody's avait menacé le
mois dernier d'abaisser la note.