Les Belges téléphonent toujours en conduisant

Selon Het Nieuwsblad, en 2008, 115.917 automobilistes avaient été verbalisés pour avoir téléphoné, envoyé des sms ou des e-mails au volant. L’année dernière, ils étaient 124.102 à recevoir une amende de 100 euros pour ce type d’infractions. Et au premier trimestre de 2011, la police avait déjà pris en flagrant délit 43.912 conducteurs, ce qui laisse craindre un nombre total pour l’ensemble de l’année supérieur à 2010.

Selon l’Institut belge pour la sécurité routière (IBSR), cette augmentation des infractions s’explique par le renforcement des contrôles mais aussi par la popularité des smartphones. “Grâce à eux, nous sommes encore plus joignables”, constate Sofie Van Damme, porte-parole de l’IBSR. “Malheureusement, c’est aussi le cas quand nous conduisons”.

Selon une récente enquête de l’IBSR, 26% des Belges déclarent téléphoner tous les jours au volant sans kit mains libres.