Angleterre: Manchester United et Arsenal au ralenti, Tottenham et Chelsea à fond

Manchester United peut regarder devant lui avec un peu d’inquiétude mais va désormais devoir également regarder derrière. Avec son match nul malheureux samedi face à Newcastle, après une égalisation sur un penalty contesté, les Red Devils pourraient voir le leader Manchester City prendre sept points d’avance après 13 journées seulement, en cas de succès à Liverpool.

Mais dans le même temps, MU peut déjà sentir dans son dos le souffle de Tottenham, revenu à deux petites longueurs mais qui a joué un match de moins.

Longtemps pourtant on a cru que United allait faire sa “spéciale”, celle qui lui avait rapporté tant de points l’an passé: marquer un but vainqueur dans les dernières minutes. Mais cette force mentale semble avoir disparue et malgré bon nombre d’occasions, le score est resté à 1-1.

Newcastle repart donc de Manchester avec un point chèrement gagné qui lui permet de conserver sa quatrième place au classement.

Les Magpies continuent donc de devancer Chelsea, mais les Blues se sont parfaitement repris samedi, à domicile face à Wolverhampton après une semaine très agitée et des défaites face à Liverpool (2-1) et Leverkusen (2-1) en C1. Le manageur André Villas-Boas, comme ses joueurs, étaient sous haute pression.

Et ils ont répondu aux attentes, plus grâce à la faiblesse de leur adversaire du jour que grâce à une grande performance. Ce succès permet aux Blues de retrouver un peu de sérénité, au moins jusqu’à mardi et un quart de finale de Coupe de Ligue face à Liverpool.

De son côté, Tottenham continue tranquillement de monter en puissance. Les Spurs n’ont plus perdu depuis la 3e journée de championnat contre Manchester City et ils sont désormais installés sur les talons de Manchester United au classement.

Leur succès à West Bromwich, après avoir concédé le premier but, a encore démontré tout leur potentiel offensif et ce, malgré l’absence des deux vedettes Modric et Van der Vaart.

En fin de journée, les supporteurs des Spurs ont aussi pu se réjouir du coup d’arret d’Arsenal. Apres cinq victoires de suite en championnat, les Gunners ont été tenus en échec par Fulham à l’Emirates Stadium. Le doublé de Thomas Vermaelen (un but contre son camp et un pour son camp) ravira donc les concurrents des Londoniens qui se sont heurtés à l’excellente organisation et défense des Cottagers.

Ce sont donc deux points de perdus pour Arsène Wenger et ses joueurs. Cela montre aussi que quand le messie Robin Van Persie ne marque pas, Arsenal ne gagne pas.