Manifestation et grève du 2 décembre à Bruxelles: des milliers de personnes attendues

Après les arbitrages budgétaires, les craintes syndicales se confirment: l’on constate que l’effort demandé aux plus faibles est largement plus important que celui demandé aux plus aisés. Il y a en effet un déséquilibre entre nouvelles recettes (qui devaient être cherchées du côté du capital) et économies (qui touchent les bas et moyens salaires) ”, soulignent les syndicats dans un communiqué mercredi. Les syndicats CSC et FGTB ont dénoncé l’accord sur le budget “ socialement injuste ”, selon eux.

Les syndicats avaient annoncé l’organisation de cette manifestation le 15 novembre dernier alors que les négociateurs n’avaient toujours pas trouvé un accord sur le budget fédéral.

Le rassemblement des syndicats est annoncé vendredi à 9h30 près de la gare du Nord où un podium sera installé au coin du boulevard Bolivar et du Quai de Willebroeck. Les leaders syndicaux Rudy De Leeuw (FGTB), Luc Cortebeek (CSC), Anne Demelenne (FGTB), Claude Rolin (CSC), Jan Vercamst (CGSLB) y prendront la parole à partir de 10h.

Le cortège quittera ensuite le quartier nord vers 10h30 pour rejoindre la gare du midi en passant par le boulevard Jacqmain, la place De Brouckère, le boulevard Anspach et Lemonnier. La police prévoit de nombreux embarras de circulation au centre de Bruxelles où les tunnels de la petite ceinture seront fermés. La fin de la manifestation est annoncée pour 13h.

Si une estimation du nombre de manifestants n’est pas encore possible, des militants rejoindront la capitale des quatre coins du pays.

La SNCB a notamment prévu des trains spéciaux pour cette manifestation.