Une élève se blesse au cours de gym de Ferrières: l’école et le prof poursuivis en justice

Justine (15 ans) de Harzé passait son examen d’escalade au collège de Ferrières lorsqu’elle a fait une chute de plusieurs mètres. La malheureuse a eu le dos fracturé et garde encore aujourd’hui des séquelles physiques et morales. Elle qui rêvait de devenir infirmière a dû abandonner ses études pour se réorienter vers un métier plus adapté à son état physique.

Suite à cet accident, sa famille a déposé plainte contre l’école et le professeur de gym pour coups et blessures involontaires par défaut de prévoyance et de précaution.

Leurs avocats ont plaidé l’acquittement au motif qu’ils n’étaient pas responsables des blessures de la jeune fille. Pour la défense, la chute est due à un défaut d’assurage liée à une mauvaise compréhension entre Justine et sa partenaire chargée de l’assurer. “ Après avoir atteint le sommet, à 7m50, Justine a dit “ je redescends. Sa partenaire a cru qu’elle allait le faire en rappel. Elle a lâché la corde. Justine est tombée ”.

Pour la partie civile comme pour le parquet qui se basent sur le rapport accablant de l’expert, cette chute est due à une série de manquement de la part de l’école et du professeur: manque d’encadrement, manque de formation des élèves.

Le substitut n’est pas opposé à la suspension du prononcé. Quant à la partie civile, elle réclame un dommage provisionnel de 7.500 €.