Un véritable butin saisi par la police des chemins de fer

Une grande quantité d’objets volés, essentiellement dans les principales gares de l’agglomération bruxelloise et dans les stations de métro, a été saisie par la police fédérale des chemins fer mardi, a indiqué mercredi la police fédérale dans un communiqué. Quatre personnes ont été arrêtées et mises à la disposition du juge d’instruction. Une enquête de la section métro de la Police des chemins de fer, et des perquisitions menées dans les communes de Saint-Gilles et Forest ont permis de mettre la main sur une collection d’objets volés : 73 ordinateurs portables, 15.000 euros en liquide, des dizaines d’appareils photo, des GPS, des téléphones, des bijoux, des sacs de voyages, des vélos ou encore des caméras de surveillance. Quatre personnes ont été arrêtées, et mises à la disposition du juge d’instruction. D’après les premiers éléments de l’enquête, il s’agirait d’un trafic international d’objets volés entre la Belgique et le Maroc où la marchandise était revendue. Les enquêteurs prendront contact avec les victimes identifiées dans les semaines à venir.