Zagreb-Lyon: l’étrange clin d’oeil de Vida à Gomis

“La victoire 7-1 de Lyon sur le terrain du Dinamo Zagreb est entachée par le doute”, affirme le quotidien sportif AS, pour qui “quelque chose s’est passé à la mi-temps” du match, alors que le score n’était encore que de 1-1 entre les deux équipes.

En une demi-heure l’Olympique lyonnais a ensuite marqué six buts, explique AS, qui souligne notamment le comportement du gardien de but du Dinamo, “qui se couche de façon étrange sur un but et semble de désintéresser du ballon après l’avoir dégagé sur un autre”.

S’appuyant sur une capture d’écran réalisée lors de la diffusion télévisée de la rencontre, le quotidien espagnol montre “le geste de complicité étrange qui se produit après le cinquième but lyonnais entre Vida, un défenseur du Dinamo, et Gomis, un attaquant de Lyon”: “Le joueur français s’approche pour récupérer le ballon et le joueur du Dinamo le lui donne en lui faisant un clin d’oeil et en levant le pouce”.

Un autre quotidien espagnol, Marca, explique lui que “Lyon s’est qualifié pour les huitièmes de finale après une étrange correction” infligée au Dinamo, alors que El Mundo Deportivo “crie au scandale” et place la victoire de Lyon “sous le signe du soupçon”.

“Dans les 28 premières minutes de la seconde mi-temps, l’Olympique lyonnais a décroché une surprenante qualification pour les huitièmes de finale avec une victoire scandaleuse qui pose beaucoup de questions”, selon le quotidien El Mundo Deportivo.

Les paris seront vérifiés

L’Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel) “procède actuellement à des vérifications” jeudi sur la victoire hors normes de Lyon sur le terrain du Dinamo Zagreb (1-7) qui lui a offert mercredi soir une qualification surprise en 8e de finale de la Ligue des champions.

L’Arjel, “garante de la sincérité des paris sportifs, procède actuellement à des vérifications dont le résultat devrait être connu en fin d’après-midi”, a annoncé à l’AFP une porte-parole.

“Comme pour toute activité atypique dans une compétition sportive, l’Arjel est en train de vérifier qu’il n’y a pas eu d’activité anormale au niveau de certains paris qui aurait pu porter préjudice aux parieurs”, selon l’Arjel.

Les chances de qualification de Lyon dans ce groupe D paraissaient extrêmement maigres avant la rencontre puisqu’il lui fallait une large victoire doublée d’un échec à domicile de l’Ajax Amsterdam face au Real Madrid.

Elles paraissaient encore plus faibles quand Mateo Kovacic ouvrait le score juste avant la pause (40) pour Zagreb. Mais Lyon devait marquer sept buts dans le reste de la rencontre, dont quatre par Bafetimbi Gomis, pour réussir l’un des plus incroyables scénarios de l’histoire du football.

Ce 7 à 1 est l’un des plus larges succès depuis la création de la Ligue des champions. Sur terrain adverse, seul Marseille avait réussi score plus ample, sur le terrain de Zilina en nombre 2010 (7-0).

Seule une autre équipe avait par le passé marqué plus de cinq buts à l’extérieur en Ligue des champions, Manchester United à Brondby, lors de la saison du sacre des Anglais en 1998-99.

Après cette victoire, le président de Lyon, Jean-Michel Aulas, avait reconnu que le pourcentage de chance de qualification était “infime” avant la rencontre, évoquant un “exploit”.

“Personne chez nous ne s’attendait à ce que Lyon gagne 1-7. D’ailleurs, quand on m’a annoncé ce score, j’ai d’abord cru à une blague”, a de son côté commenté Christian Eriksen, milieu de terrain de l’Ajax Amsterdam.