Grève chez Nanocyl : la direction accuse le permanent SETCa

Le SETCa a bloqué, lundi, les deux sites de Nanocyl à Sambreville, après une première action la semaine dernière. L’entreprise spécialisée en nanotubes a licencié deux membres du personnel, dont un représentant syndical. Selon la direction, le conflit ne concerne que Stéphane Baudart, le permanent SETCa. « Les travailleurs de Nanocyl veulent avoir accès aux sites de la société. Aucun des travailleurs n’est présent dans les piquets de grève qui sont une entrave au droit au travail exercée par des personnes extérieures à l’entreprise », a indiqué Francis Massin, directeur de Nanocyl. « On est parti sur de très mauvaises bases et nous n’avons personne en face de qui s’asseoir à la table des négociations. Il n’y a pas d’employé dans les piquets parce que la direction leur a dit de rester chez eux par e-mail et leur promet de les payer normalement », a pour sa part commenté Stéphane Baudart (SETCa).