Melchior Wathelet lance la chasse aux fous du volant

Un petit noyau de personnes met en danger quotidiennement la vie de l’ensemble des citoyens, notamment les enfants. Il faut les empêcher de nuire en les sanctionnant plus durement ”, pointe Melchior Wathelet. Concrètement, il compte prendre les dispositions légales pour que la justice soit plus sévère envers ceux avec qui elle doit l’être. Un peu moins de latitude sera laissé quant à l’appréciation du jugement. Le secrétaire d’État à la Mobilité n’exclut pas la possibilité d’une déchéance du permis à vie pour les dossiers les plus graves. “ Dans certains cas, cela semble être la seule option ”, dit-il. Par contre, son objectif n’est pas d’alourdir les peines pour les simples faits d’alcoolémie.

Le nouveau secrétaire d’Etat réfléchit aussi à d’autres mesures, comme instaurer un examen sur les capacités à la conduite après un certain âge. A lire dans notre édition payante.