Qui est Carlo Di Antonio (portrait)?

Ingénieur chimiste et agronome diplômé de l’Université Catholique de Louvain (UCL), chercheur pendant trois ans en biologie moléculaire, Carlo Di Antonio fait ses premiers pas en politique chez Ecolo, dont il fonde la fédération régionale du Brabant wallon.

De retour dans le Borinage à la fin des années 80, Carlo Di Antonio prend part à des initiatives à caractère social et environnementale, notamment pour préserver le site naturel formé par un ancien terril. C’est à cette époque qu’il fait la connaissance d’Albert Liénard, ministre wallon et homme fort du PSC dans la région. Il fonde également deux PME, dont l’une organise le Festival de musique de Dour depuis 1989.

En 1994, Carlo Di Antonio est élu conseiller communal à Dour, indépendant mais tendance sociale-chrétienne. Six ans plus tard, il est tête de liste et réalise un score personnel considérable. Il reste toutefois dans l’opposition.

En 2001, Carlo Di Antonio devient président du comité de la Fédération du PSC de l’arrondissement de Mons. Un an plus tard, il est nommé secrétaire général du parti dirigé par Joëlle Milquet et participe aux travaux qui transforment le PSC en cdH. Il y côtoie un certain Benoît Lutgen, futur ministre et président du parti.

En 2004, il occupe la première place sur la liste cdH aux élections régionales et est élu au parlement wallon. En 2006, il conquière la commune de Dour et s’empare du maïorat détenu par le PS grâce à une alliance avec les libéraux.