“ Boire ou apprendre à conduire ”, il n’a pas voulu choisir: ivre au volant... de l’auto-école!

L’apprenti-conducteur avait absorbé trois fois la dose d’alcool autorisée pour la conduite d’un véhicule. Son haleine avait d’ailleurs éveillé quelques soupçons chez le moniteur qui lui demanda donc très pertinemment s’il avait bu un breuvage alcoolisé. Il lui répondit que non. Mais un contrôle de police effectué un peu plus tard allait le démasquer.

Le verdict de l’éthylomètre était implacable: “positif”. A l’instar de 23 autres usagers, sur un total de 925 automobilistes contrôlés, qui devront eux aussi se racheter une bonne conduite.