Grève: service minimum du côté des pompiers

Les corps de pompiers du pays travaillent en service minimum ce jeudi, en raison de la grève décrétée dans le secteur public contre le projet de réforme des pensions. Des actions sont par ailleurs organisées par certains corps, notamment à Bruxelles où les pompiers emprunteront symboliquement la petite ceinture entre la Porte de Namur et la place du Trône avant d’être reçus par le cabinet du ministre des Pensions. Dans d’autres villes, comme à Anvers et à Louvain, les hommes du feu se sont joints aux manifestations locales. Quant aux policiers, ils ne participent pas au mouvement de ce jeudi. Depuis la réforme des polices, un préavis doit en effet être introduit 12 jours avant l’action, ce qui n’était pas possible cette fois-ci. Néanmoins, les policiers le souhaitant peuvent s’appuyer sur le préavis lié à la situation dans les prisons et refuser de remplacer les gardiens grévistes. C’est le cas à Anvers où la police fédérale a dû être appelée à la rescousse.