Le roi se réjouit de la formation d’un gouvernement, mais prévient des défis à venir

Cela prouve que notre pays demeure capable de réaliser des compromis qui rassemblent, tant sur le plan communautaire qu’en matière économique et sociale ”, a-t-il affirmé lors de son traditionnel discours de Noël, diffusé samedi midi.

Bien sûr, cela ne signifie pas que tout soit résolu pour autant. Plusieurs défis nous attendent ”, a souligné le souverain, citant la traduction en textes de loi des réformes institutionnelles profondes qui ont été décidées et les “ défis économiques et sociaux énormes ” qui attendent la Belgique.

Chacun devra cependant contribuer, en fonction de ses capacités, aux sacrifices nécessaires pour rétablir au plus vite les finances publiques de notre pays ”, a prévenu le roi.

Il a encore appelé à préserver au mieux la tradition de dialogue entre partenaires sociaux, qui est un des grands acquis de notre pays, au lendemain du vote par le parlement de mesures de réformes des pensions et fiscales qui ont provoqué la colère des syndicats.

Le souci de la cohésion sociale doit être une préoccupation constante pour tous ”, a ajouté le roi.