Formule 1: Sebastian Vettel n’est pas “le roi du dépassement”

Schumi a doublé 116 fois en 2011, soit deux fois de plus que le Suisse Sébastien Buemi (Toro Rosso), qui a dépassé 114 fois, selon l’étude stratégique de Mercedes GP révélée récemment par le site internet Autosport.

Ce nombre de dépassements, notamment en début de course, s’explique aussi par la position de Schumacher sur la grille de départ, souvent décevante. De même, Buemi a souvent dû partir du fond de grille et donc dépasser souvent pendant la course.

Dans le Top 6 des dépassements 2011, les autres pilotes sont le Japonais de Sauber, Kamui Kobayashi (99), l’Espagnol de Toro Rosso, Jaime Alguersuari (94) et le Vénézuélien de Williams, Pastor Maldonado (91), qui devance de justesse Paul di Resta (90), le jeune Ecossais de Force India.

A l’autre extrémité de cette échelle des dépassements, le double champion du monde Sebastian Vettel (Red Bull), souvent parti en pole position, n’a eu que 27 dépassements à effectuer, selon ces statistiques élaborées à partir de paramètres issus de la vidéo, du chronométrage et des positions GPS.

Sur les 1.486 manoeuvres de dépassement enregistrées par Mercedes GP, 150 ont eu lieu pendant un premier tour de Grand Prix.