Environ 40 millions attendent leurs propriétaires

Environ 40 millions d’euros s’accumulent au Registre des avoirs dormants, écrivent De Standaard et Het Nieuwsblad. Les banques et assureurs sont obligés, depuis 2006, de transférer l’argent présent sur des comptes dormants au registre central de la Caisse des dépôts et des consignations. Cette mesure concerne les comptes sur lesquels plus aucune transaction n’a été effectuée depuis 5 ans, soit parce que le propriétaire est décédé, soit parce que les héritiers n’ont pas connaissance de l’existence du compte. L’objectif est de permettre aux propriétaires et héritiers de vérifier si de l’argent leur appartenant ne figure pas au registre.