Les médecins légistes veulent voir les dossiers médicaux de Whitney Houston

“Nous allons essayer d’obtenir les dossiers médicaux de Whitney Houston auprès de ses médecins”, écrit Ed Winter, porte-parole de l’Institut médico-légal de Los Angeles, dans un courrier électronique.

La dépouille de la diva pop a été autopsiée dimanche et des analyses toxicologiques sont en cours pour déterminer les causes exactes de sa mort.

Les résultats des analyses ne devraient pas être connus avant six à huit semaines, a précisé l’Institut médico-légal.

Ce dernier avait précisé lundi avoir trouvé des médicaments sur ordonnance dans la chambre d’hôtel où la chanteuse a été retrouvée morte, mais rien qui sorte de l’ordinaire.

Interrogé sur l’éventuelle participation à l’enquête de la police américaine anti-drogue (DEA), M. Winter a répondu: “Nous n’avons eu aucun contact avec la DEA et ne voyons aujourd’hui aucune raison de le faire”.

Les spéculations vont bon train sur les causes du décès de la chanteuse à la voix d’or, connue pour sa dépendance à la drogue et l’alcool.

Selon le site TMZ, généralement très bien informé et citant des sources familiales en contact avec les enquêteurs, Whitney Houston serait morte après avoir absorbé des médicaments, dont l’anxiolytique Xanax, et de l’alcool.

La chanteuse a été retrouvée “inconsciente”, samedi après-midi, dans la baignoire de sa chambre de l’hôtel Beverly Hilton, à Beverly Hills.