Légionellose: un cas de contamination mortelle dans un cabinet dentaire

“D’après ce que nous savons, aucun cas de maladie du légionnaire n’avait été associé” à des soins dentaires jusqu’à présent, indique dans son article l’Istituto Superiore di Salute de Rome, qui a mené des recherches sur ce cas.

En février 2011, une Romaine a été hospitalisée avec de la fièvre et des difficultés respiratoires.

Rapidement, une légionellose a été diagnostiquée et malgré d’importantes doses d’antibiotique, cette femme de 82 ans est morte deux jours après.

Durant les jours qui ont précédé l’apparition des symptômes, la patiente n’avait quitté que deux fois son domicile, à chaque fois pour se rendre dans un cabinet dentaire.

Des échantillons d’eau pris dans ce cabinet ont révélé la présence de lésionnelle dans le système d’eau sous pression qui accompagne les instruments utilisés par le dentiste dans la bouche du patient.

Les examens génétiques ont permis de conclure que les bactéries retrouvées étaient de la même souche que celles dont la patiente a succombé.

Une opération de nettoyage à l’eau oxygénée et à l’eau de Javel a permis de se débarrasser de la bactérie tueuse dans le cabinet.

“Le cas montre que la maladie peut s’attraper par un système d’eau dans un traitement dentaire de routine. L’eau pulvérisée par les instruments à haute pression est la source la plus probable de l’infection”, selon ce rapport.